Notre chemin est d’accepter Dieu sans douter

5 janvier 2021

asperger eau benite

Les Pharisiens demandaient: «Qui est-Il?»«Fils de Joseph». Mais nous, nous savons tout, nous sommes sûrs de nos connaissances, nous sommes fermes dans nos décisions et essayons, en plus, de le faire savoir aux autres. Cependant, nous ne nous sommes pas encore approchés de près du monde spirituel bien qu’à la communion, nous recevons en nous le Seigneur, le Créateur du monde spirituel et matériel. «Le savoir rend hautain, l’amour instruit», dit-on.

L’Évangile ce n’est pas un souvenir des événements de la crucifixion, mais c’est une parole qui est adressée à nous aujourd’hui et maintenant. Certes, les pensées tumultueuses de ce siècle ont du mal à pénétrer dans le sens profond des mystères de Dieu. Nous glissons sur la surface de l’océan. Nous avons peu de temps; l’océan est profond, immense dans sa largeur et profondeur. On ne peut même pas embrasser du regard tous les secrets et la sagesse de Dieu. Évidemment, il y a des gens courageux, comme, par exemple, le Français Jacques-Yves Cousteau, qui explore l’océan, plonge dans les grandes profondeurs et cherche à voir ce qu’il y a là. Pour y arriver, il dépense beaucoup de temps, de forces, d’énergie, d’argent, ce sont de grandes dépenses. Mais nous, nous pouvons plus facilement comprendre ce qui est beaucoup plus précieux, la sagesse de Dieu. Nous avons juste besoin de nous concentrer et d’accepter la parole de Dieu, c’est alors que le Seigneur révèle tout.

L’Évangile nous dit que la maison que nous bâtissons, peut-être bâtie sur le sable et alors les torrents d’eau et les vents la feront tomber. On bâtissait autrefois les maisons sur des fondations en grosses pierres, ce qui était bien solide. Aujourd’hui, les méthodes ont changé, mais c’est justement sur le roc de la foi qu’il est nécessaire de bâtir ses relations avec Dieu et non pas sur des connaissances de Lui. On peut étudier et comprendre beaucoup de livres profonds et importants, mais il y a eu un cas où un homme qui enseignait la parole de Dieu, a renoncé au Christ. Les connaissances, ce n’est pas le chemin, c’est une aide. Le chemin c’est d’accepter Dieu sans douter, tout en Lui faisant confiance, ayant ouvert son cœur à Lui, accepter comme un interlocuteur, comme Celui Qui vous aime et Qui ne vous abandonnera jamais, n’oubliera jamais. Il faut vivre avec Dieu et L’accepter comme le font les enfants en bas âge, réellement et avec une simplicité sincère.

Comment peut-on acquérir cela? Comment devenir ce petit enfant non pas de l’intelligence mais dans son fond? Comment établir les liens de confiance avec Dieu? Comment ouvrir son cœur à Lui? C’est le seul chemin, c’est ça qui peut laisser Dieu vivre en nous. Les connaissances sont utiles, mais ce ne sont pas elles qui déterminent le mode de nos rapports avec Dieu. C’est l’état intérieur de l’homme qui est, bien sûr, visible à Dieu et non à personne d’autre. Encore et encore, il nous faut remercier Dieu pour Ses bienfaits.

Gloire à Toi, ô Dieu! Gloire à Toi, ô Dieu! Gloire à Toi, ô Dieu!

Prêtre Valéry Zakharov

Articles associés
Comment