Boris et Gleb, les princes russes qui ont souffert la passion

15 mai 2022

Boris and Gleb

Le 15 mai nous célébrons la mémoire des saints russes, princes Boris et Gleb, tués en 1015. Ce sont les premiers saints qui ont été canonisés en Russie. En décrivant leur exploit, le chroniqueur dit que ces saints frères n’ont pas et levé la main sur leur frère aîné Sviatopolk qui avait commandé leur assassination pour occuper le trône de son père. Ils n’ont pas commis un acte fratricide. Ils ont manifesté une humilité extrême, l’amour et l’obéissance à leur père, le Grand prince Vladimir, de qui leur frère aîné Sviatopolk a hérité le trône.

Indirectement, ils ont accompli le commandement: «Honore ton père et ta mère» (Exode 20:12). Boris avait dit: «Je ne leverai pas la main sur mon frère aîné: si mon père est mort, j’honorerai celui-ci comme mon père». Il continue: «Si mon frère Sviatopolk versera mon sang et se décidera à me tuer, je serai martyr devant le Seigneur. Je ne résisterai pas car il est écrit: «Dieu résiste aux orgueilleux, mais c’est aux humbles qu’Il donne Sa grâce» (1 Pierre 5:5).

Boris, puis son frère Gleb, n’ont pas voulu verser le sang de leur frère aîné pour acquérir une gloire terrestre, un pouvoir ou un autre gain. Tous les deux ont souhaité ressembler au Christ, imitant Sa douceur et l’humilité afin d’obtenir le repos et la gloire dans l’éternité. Ils étaient mûs non pas par le désir de vivre plus longtemps sur cette terre, mais par l’aspiration à la vie éternelle et sont devenus un exemple pour les chrétiens de toutes les générations.

L’exploit de ces saints est qu’ils ont reçu la mort de martyre non pas par les persécuteurs des chrétiens. Parmi d’autres exemples notables des saints Russes qui ont souffert la passion, sont André Bogolubsky, prince Michel de Tver, tsarevitch Dmitry d’Ouglitch, ainsi que le dernier empereur russe Nicolas II. Leur vertu était non pas en ce qu’ils sont morts sans une culpabilité, mais en ce qu’ils ont rencontré la mort avec dignité, sans avoir de la rancune contre leurs assassins et avec acceptation de la Sainte volonté de Dieu. Le Christ a agi ainsi. Pouvant tout arrêter, Il a cependant reçu de Ses meurtriers la mort sur la croix.

La vérité de Dieu et Sa justice n’excluent pas l’utilisation de la force. Quand Yaroslav, appelé plus tard le Sage et glorifié par l’Église, est allé avec une guerre contre Sviatopolk pour lui rendre justice, il a remporté la victoire sur lui et a aussi accompli la volonté de Dieu. Il a été glorifié pour avoir fait cela. La volonté de Dieu est en ce que certains deviennent martyrs, mais il n’y a pas Sa volonté que le mal règne dans le monde. Ceux qui font le mal doivent savoir qu’ils peuvent commencer à payer pour leurs actes dans cette vie terrestre, même avant la condamnation aux tourments de l’enfer.

Hiéromoine Silouane (Mézhinsky) du monastère d’Optino

Source: Optina.ru

Vues: 69
Ratings: 0/5
Votes: 0
Articles associés
Comment