Célébrer l'unité de l'homme et de l’univers comme créations de Dieu

19 janvier 2022

Theophany

En cette grande fête de la Théophanie, nous commémorons le baptême de Jésus-Christ dans le Jourdain. Alors que Jean le Baptiste appelle tous les peuples à se faire baptiser pour le pardon de leurs péchés, Jésus-Christ vient à lui, sans péché. Humblement, il descend dans les eaux du Jourdain, et sa Vérité est révélée à toute l'humanité. Les gens l’ont entendue dans la voix du ciel: "Celui-ci est mon Fils  bien-aimé, en qui j'ai mis toute mon affection." Ils l’ont vue dans l'Esprit de Dieu qui est descendu comme une colombe et venu sur Lui.

Dans l'Église ancienne, la Théophanie était appelée la fête des lumières. Elle est toujours une célébration de la lumière de la vérité de Dieu, comme le proclament les hymnes de l'Église: "sur nous resplendit ta lumière", dit le kondakion de la fête. Le tropaire du jour dit: "à l’univers fut révélée la sainte Trinité".

ice-cold water

En parlant de la Théophanie comme de la fête des vérités lumineuses de Dieu, nous ne pouvons pas nous permettre de négliger la vérité sur la sainteté de l'homme et de la nature en tant que créations de Dieu. Comme nous le rappellent les hymnes de l'Église, le Christ est venu au Jourdain non seulement pour renouveler la nature déchue de l'homme, mais aussi pour bénir toute Sa création en sanctifiant l'eau. Couronne de la création de Dieu et sa forme la plus élevée, l'homme porte l'empreinte du péché, contaminant par son péché tout ce avec quoi il entre en contact. Il transmet son péché au monde naturel. "Jusqu'à ce jour, la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l'enfantement", écrit l'apôtre Paul (Romains 8, 22). Pourtant, selon saint Jean Chrysostome, la nature retrouve sa sainteté dans le mystère de la Théophanie, alors que le Seigneur renouvelle l'eau, la terre et l'air.

Notre mentalité séculaire nous amène à nous considérer comme séparés de la nature. Nous avons pris l'habitude de la considérer comme notre atelier et un dépôt illimité de ressources pour notre bien-être matériel. Nous sommes déjà confrontés aux tristes conséquences de cette vision ‒ aux différentes formes de dégradation et de destruction de notre environnement, telles que le réchauffement de la planète, la désertification, la pollution de l'air et de l'eau. Nous reconnaissons l'urgence de ces problèmes, mais nous continuons à chercher leurs solutions terrestres dans l'esprit du conseil de Léon Tolstoï : "Accrochez-vous à la terre, et elle ne vous laissera jamais tomber". C'est ainsi que nous expérimentons avec de nouveaux traités internationaux sur le climat et divers mécanismes basés sur le marché et la réglementation.

feast of the Theophany

Pourtant, avec la fête de la Théophanie, le Seigneur nous montre une autre façon de retrouver l'harmonie avec l’univers. Il nous appelle à reconnaître et à célébrer le lien inextricable qui nous unit à la nature dans la bonté et la sagesse de notre Créateur. Il touche nos cœurs avec la beauté de notre monde. "Les cieux racontent la gloire de Dieu, Et l'étendue manifeste l'oeuvre de ses mains" (Psaumes 19: 1). Le Seigneur nous éveille à la merveille du monde avec son Évangile, la vue des étoiles scintillantes et la douce musique des chutes de neige. Il nous apprend à voir des miracles dans la multiplication du blé, dans la germination des graines et la croissance des plantes. Il veut que nous voyions la profondeur, le mystère et l'émerveillement dans chaque moment de notre existence.

La sainteté de l'homme et de la nature en tant que créations de Dieu est visible dans notre collaboration avec le Seigneur. Il nous a créés à son image et a implanté en nous la créativité. Certains deviennent de grands artistes, d'autres des écrivains de génie et d'autres encore des maîtres de la broderie. Beaucoup trouvent la joie d'utiliser leur talent comme parents, en élevant de merveilleux enfants. D'autres conçoivent de magnifiques bâtiments. Mais nous sommes tous, sans exception, appelés à être les artisans de nos âmes, à les affiner et à leur ajouter de la beauté, à les faire grandir dans un esprit de repentir, d'amour, de joie et de paix.

baptism of Jesus Christ

À la fête de la Théophanie, nous célébrons la grande bénédiction des eaux et nous nous plongeons dans l’eau glacée. Ces rites nous amènent à réfléchir sur notre lien avec notre monde visible et invisible. Comme la fête de la Théophanie est celle de notre renouveau et de notre retour à la pureté par le repentir, qu'elle soit aussi le jour qui nous rapprocherait d'une nouvelle relation avec notre monde naturel. Célébrons notre unité avec l’univers, car tout est créé par Dieu; voyons la volonté et la providence de Dieu dans la beauté de l’univers et rendons notre monde pur en recherchant la paix et la pureté dans nos âmes.

Alexander Piskounov

Vues: 291
Ratings: 0/5
Votes: 0
Articles associés
Comment