L'hommage à nos femmes à l'occasion du dimanche des Myrrophores

7 juin 2021

homelie dimanche

Tout d'abord, saluons chaleureusement nos sœurs en Christ. Elles forment la majorité de notre armée du Seigneur et, certainement, sa meilleure partie. Dans le langage courant, certains pourraient les appeler le sexe faible. Mais ne vous y trompez pas : la puissance de Dieu se manifeste dans la faiblesse. Le cœur d'une femme est plus profond que le cœur d'un homme. Nos femmes ont toujours tenu bon contre les ennemis du Christ et de notre Eglise. Elles se sont toujours battues jusqu'au bout. Elles ont protégé notre foi, notre bonté et confiance dans le Seigneur. Beaucoup sont devenues des martyres.

Évidemment, aujourd'hui est un jour spécial. Ce soir, nous nous réunissons pour un concert et un spectacle théâtral. Autant que je sais, il est dédié à la vie de notre monastère, à nos bonnes œuvres et à nos fêtes. Au plaisir de vous y voir, tout le monde est le bienvenu. C'est notre tradition d'organiser ce concert le dimanche des saintes femmes Myrrophores. C'est notre façon de partager la joie de la Pâques au moment où nous en avons sutrout besoin. Les gens ne sourient plus. Ils sont rivés à leurs écrans. Ils sont trop occupés par toutes les choses terribles qui se passent dans notre monde.

Les nouvelles dépeignent le monde comme un endroit horrible. Mais ce n'est qu'un gros mensonge. Il n'y a aucune raison d'être déprimé car nous célébrons la résurrection du Christ. Nous nous réjouissons. Pourtant, peu de gens veulent parler de la joie. Ils sont préoccupés par tous les problèmes et les malheurs du monde.

Les chrétiens sont différents. Ils se réjouissent face à tous les troubles et l’adversité. Nous savons très bien qu'ils auront des peines dans ce monde, mais le Christ a vaincu ce monde et nous suivons Son chemin. Nous allons non pas dans une tombe, mais vers le Royaume des Cieux. Nous savons que nous devons être forts pour supporter toutes les peines et vaincre le désespoir qui nous retient. Le Christ est ressuscité des morts. Les anges ont enlevé la pierre de Sa tombe. Nous aussi, nous devons porter nos fardeaux, nous lever et nous mettre en route. Ne nous plaignons plus des difficultés de notre vie et de nos jours sombres. Nous devons continuer à marcher, nous devons Le suivre jusqu'à la vie éternelle.

Cette grande fête chrétienne - célébrée dans le monde entier - est l'occasion de louer nos femmes glorieuses. Beaucoup sont des phares et des modèles pour nous. Leurs prières pour leurs familles sont salvatrices. Je connais une femme dont le mariage était mal en point. Mais finalement, son mari a trouvé Dieu et s'est converti. Aujourd'hui, il s'est confessé et se prépare à prendre la communion.

Notre combat pour le Christ se déroule dans nos foyers ; nous le gagnons en enseignant la piété à nos enfants, et c'est remarquable. Nos femmes sont à l'avant-garde de cette bataille ; elles sont les gardiennes du Christ et de la paix dans nos cœurs. Rien ne fonctionnera sans la paix. Nous pouvons enseigner et prêcher tout ce que nous voulons, mais personne ne l'entendra. Mais avec la paix dans nos cœurs, des milliers de personnes seront sauvées autour de nous.

Cette semaine est pleine de grands événements et de célébrations. A notre ferme où se situe l’église de l'icône de la Mère de Dieu "Calice inexhaustible", nous célébrons ce mardi sa fête. L'alcoolisme est un ennemi cruel qui fait de nombreuses victimes et prend beaucoup de vies. Nous devons continuer à prier sans cesse pour nos proches.

Samedi, nous commémorons l'un de nos saints les plus aimés, Saint Nicolas le thaumaturge. Il intercède pour nous et ne cesse jamais de prier. La veille de la fête ont lieu la vigile nocturne, la lecture de l’akathiste et la sanctification de l'eau.

Le Seigneur nous donne de nombreuses occasions de faire la fête. Beaucoup d’autres nous attendent à l’avenir. Nous nous préparons aussi à célébrer la fête de l'icône de la Mère de Dieu de Zhirovitci.

Le Christ est ressuscité, et nous nous en réjouissons. Ne vous vous dirigez pas vers la tombe. Levez-vous et suivez le Christ.

Gloire à Toi, ô Seigneur, gloire à Toi !

Archiprêtre André Léméchonok

Articles associés
Comment