Grimper aux sommets spirituels pour voir le Christ

3 août 2021

sermon orthodoxe religion

Que reste-t-il dans la vie d'un homme pécheur ? Des richesses ? Qu'est-ce que ça lui donne ? Le vide. Il s'est lassé de tout, il a tout essayé, tout obtenu. Et alors? Tout n’a pas de sens.

Mon âme souffre pour celui qui a perdu Dieu. Pour celui qui ne peut Le rencontrer ni dans cette vie ni après, dans la vie éternelle. Pouvez-vous imaginer le don que nous avons reçu ‒ le Christ. Il est venu pour tout changer. Il donne à tous de manière égale. Il donne Son amour, qui n’a pas de frontières, pas de mesures. Nous sommes habitués à mesurer, peser et négocier. Dieu ne négocie pas avec nous, il nous donne tout simplement ce dont nous avons besoin pour vivre éternellement.

Mais nous disons: ‟Non, nous ne voulons pas vivre éternellement. Nous voulons vivre pour nous-mêmes ici et maintenant”. C’est ce que beaucoup de gens pensent, et ils choisissent de vivre selon les lois de ce monde. Cette vie est un grand spectacle. Une pièce composée de nombreux acteurs, chacun jouant un rôle. Elle est mise en scène par des réalisateurs expérimentés. Ils trompent des millions, des milliards de personnes. Tout y sera représenté pour gagner nos esprits et nos cœurs.

Celui qui a trouvé le Christ ne vit pas selon les lois du monde, mais selon la grâce. Seul un chrétien peut comprendre ce qui se passe réellement dans le monde. Pas par les actualités, pas par l’internet, mais par son cœur. Quand on prie, on n’a pas besoin d’actualités.

Cependant, les chrétiens n'ont jamais eu une vie facile, et aujourd’hui c’est encore plus difficile. Quand je suis venu au Christ, à la fin des années 70, tout était clair alors. Si vous alliez à l’Église, vous étiez un paria. Mais c’est alors que les gens essayaient de vivre une vie chrétienne. Il n’était pas question de jeûner ou non. Les gens défendaient leur foi, ils priaient. Et aujourd’hui, on semble être tous chrétiens, mais une sorte de version allégée. Nous venons à la mi-liturgie pour recevoir la Sainte Communion. Peu importe si on est en retard. Est-ce la bonne attitude envers Dieu?

Autrefois le prêtre aurait dit: ‟Allez faire cent prosternations chaque jour pendant six mois pour vos péchés. Revenez après, on verra si vous pouvez communier”. Maintenant, on ne peut pas dire cela, parce que cette personne ne reviendra plus. Si on s’est rendu à l’église, c’est déjà une victoire. C’est pourquoi nous ne pouvons pas agir de cette façon. Mais si le monde change tout de cette manière, alors où est le Christ ? Où est-Il allé? Le Christ est ici. Il se tient invisible en acceptant la confession, Il est présent dans l’Eucharistie. Il ne change pas. Et Il veut que nous entrions tous dans le Royaume des Cieux. Il est venu pour sauver les perdus, les égarés. Il est venu pour donner la vie éternelle. Nous devons faire confiance à Dieu et Le suivre jusqu'au bout.

Lorsque le Christ est entré dans Jéricho, Zachée, le chef des collecteurs d’impôts, a grimpé à un arbre pour Le voir. De la même manière, nous devrions grimper aux sommets spirituels: ne pas donner de liberté à notre vieil homme, ne pas le chérir.

Le Christ est le chef de l’Église, et les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle (Matthieu 16:18). Elle nous parlera de la vérité, de la sainteté, de la pureté, de la beauté, de la famille, de l’amour, du travail, de ce qu’il faut être reconnaissants à Dieu pour le chagrin et la joie, et apprécier ce que nous avons.

Gardez l’amour du Christ dans vos cœurs, essayez de faire la guerre à ce monde, au péché, au diable. Cette guerre commence et se termine dans notre cœur, dans notre âme immortelle. C’est aussi une guerre pour nos proches, dont beaucoup se sont, malheureusement, égarés. Je pense qu’il est encore temps pour nous de travailler et de réparer des choses dans notre vie. Grimpez aux arbres, accueillez le Christ dans vos maisons. Gloire à Dieu!

Archiprêtre André Léméchonok

Articles associés
Comment