Jean de Shanghai ‒ un saint et un thaumaturge moderne

6 juillet 2021

Icone Saint Jean de Shanghai et San Francisco

Dieu a donné à l’homme un but élevé ‒ devenir saint, ressembler à Lui, se joindre à Lui. Cependant, y a-t-il encore une place pour la sainteté dans notre monde moderne, qui valorise le confort et la commodité, exigeant un bénéfice pratique de tout, même de la foi et de l’Église? Dans ce monde qui ne croit plus aux miracles?

Nous commémorons le saint, qui a prouvé de toute sa vie: la sainteté existe, et les temps présents ne sont pas un obstacle pour l’atteindre. En 1926, Saint Nicolas Vélimirovitch écrivait à son sujet: ‟Si vous voulez voir un saint vivant, allez voir le père Jean à Bitola”. C’est à son sujet qu’un prêtre catholique de Paris s’est exclamé dans son sermon: ‟Vous demandez des preuves, vous dites qu’il n’y a plus de miracles ni de saints de nos jours. Pourquoi vous donnerais-je des preuves théoriques alors qu’aujourd'hui, un saint se promène dans les rues de Paris ‒ saint Jean aux pieds-nus!”

saint jean en chine

Selon Jean de Shanghai, la sainteté n’est pas seulement la droiture, mais l’ascension à de tels sommets de celle-ci que ‟les gens sont tellement remplis de la grâce de Dieu qu’elle se répand aussi sur ceux qui communiquent avec eux”. Des milliers de personnes ont été sauvées par ses œuvres et ses prières, et des millions d’âmes ‒ par sa prédication et son exemple. En rappelant les paroles de l’apôtre Paul, nous voyons en lui un modèle pour les fidèles, en parole, en conduite, en charité, en foi, en pureté (1 Timothée 4:12-16).

Toutes ces qualités se sont pleinement manifestées au cours des années où le saint a exercé son ministère d’évêque à Shanghai parmi la diaspora russe. La plupart des émigrés russes vivant dans la ville avaient des difficultés à trouver du travail, étaient dans le besoin, le désespoir et la solitude. Le service de saint Jean est devenu pour eux une source d’espérance, d’encouragement et d’aide nécessaire. À Shanghai, il a fondé la Maison de la miséricorde, a célébré des offices pour les prisonniers et a créé un orphelinat où plusieurs centaines d’enfants ont trouvé refuge. Pendant les années de l’occupation et de la révolution japonaises, il a constamment protégé les fidèles, aidé à leur évacuation vers les Philippines. Le saint evêque a mis beaucoup d’efforts pour obtenir une modification de la loi américaine sur l’immigration permettant aux réfugiés de s’installer aux États-Unis.

st jean sur ile

La charité de Jean de Shanghai était différente de la charité séculaire. Elle était accompagnée d'une clairvoyance incroyable et était vraiment miraculeuse. Comme le rappelle une des éducatrices de l’orphelinat, elle n’avait rien pour nourrir ses enfants; elle l’a signalé au saint et l’a bientôt entendu prier avec ferveur. Le matin, une entreprise céréalière a fait don de ses surplus de céréales à l’orphelinat. Un de ses associés se souvient comment, d’une manière incompréhensible, il savait aider les gens: ‟Un jour il sortait de l’église, et un homme russe passait par là. Vladyka l’a appelé et lui a donné de l’argent. ‟Si tu ne paies pas ton loyer, tu seras mis à la porte”. Il lui a donné exactement la somme dont il avait besoin”. Dans la biographie du saint, nous trouverons de nombreux cas de guérisons et d’aide dans des circonstances difficiles, accomplis grâce à ses prières.

La source de ces miracles est la prière incessante du saint. Comme l’a écrit Jean de Shanghai lui-même, la puissance de Dieu agit lorsque nous lui demandons de l’aide, en reconnaissant notre faiblesse et notre état de pécheur. Par conséquent, l’humilité et le zèle pour Dieu sont les vertus fondamentales du chrétien. Saint Jean célébrait la Divine Liturgie quotidiennement, sans en manquer une seule. Il n’y avait pas de lit dans sa cellule: la nuit, il priait et dormait par courts intervalles, assis sur une chaise. Pendant les offices, son visage était illuminé d’une joie surnaturelle qui était répandue sur tout le monde dans l’église.

st jean vie

Les miracles accomplis par les prières de saint Jean ne se sont pas arrêtés après sa mort. Des milliers de personnes à travers le monde en sont témoins. Les sœurs de notre monastère ne font pas exception. L’intervention du saint a sauvé une d’entre elles d’une décision hâtive de quitter le monastère. Saint Jean lui est apparu dans un rêve, et elle a changé d’avis. Nous associons également la construction rapide de la belle église Saint-Jean de Shanghai dans notre monastère avec l’aide miraculeuse du Vladyka. Aujourd'hui, à l’église Saint-Jean sont célébrés les offices pour les patients du Centre de la santé mentale, et beaucoup d’entre eux sont soulagés de leurs maladies. Saint Jean de Shanghai a trouvé les paroles de réconfort et d’encouragement pour tous ceux qui souffraient. Aujourd’hui, il aide nos soeurs à trouver ces paroles de consolation nécessaires.

Chacun a son propre chemin vers la sainteté. Nous ne pouvons pas répéter l’exploit de saint Jean, mais nous pouvons espérer que notre zèle pour Dieu touchera ceux qui nous entourent et remplira leurs âmes de grâce.

Articles associés
Comment