La Dormition de la Mère de Dieu est notre victoire sur la mort

2 septembre 2021

Une homelie pour la Fete de la Dormition

Nous célébrons la Dormition de la Très Sainte Mère de Dieu, la Fête de la victoire sur la mort. La mort n’a pas pu prendre Celle qui a donné naissance à l’Immortel, à l’Amour qui vainc la mort de l’humanité.

La Vierge a pris toute la race chrétienne sous sa protection. Nous avons des mères qui nous ont mis au monde, et nous avons la Vierge, qui nous intercède dans toutes nos affaires. Son Amour nous sauve aujourd’hui, et Il ne s’épuisera jamais, car dans son Сœur de Mère, Elle a vaincu la mort.

De nombreuses icônes et de nombreuses prières Lui sont adressées. Nous Lui demandons de nous aider, car nous-mêmes ne pouvons rien faire. Une rafale d’actualités et d’événements, une mer de soucis quotidiens ‒ tout cela nous submerge. Nous avons une nature pécheresse et le péché nous est plus familier que la grâce de Dieu, et, bien sûr, nous avons constamment besoin de cette aide que nous recevons aujourd’hui dans l’église.

Nous ne sommes pas encore vraiment nés. Nous sommes encore dans la coquille de cette chair qui est dure. Nous devons éclore et nous envoler vers le ciel. Notre âme doit grandir et devenir plus forte. Elle doit apprendre à vivre avec Dieu, et alors elle ne restera pas éternellement seule dans les ténèbres. Mais pour ce faire, nous devons vaincre la mort.

Nous flottons sur la mer de la vie et essayons de ne pas nous noyer dans ses vagues troubles. Parfois elles sont sur le point de submerger et de couler notre navire. Peut-être y aura-t-il des épreuves encore plus graves, il sera alors très important pour nous de rester avec le Christ; de ne pas trahir, de ne pas abandonner, de ne pas avoir peur, de ne pas nous laisser tromper par l’ennemi et de rester avec le Seigneur jusqu’à la fin.

Le monde exige que nous consacrions nos énergies à gagner de l’argent pour nourrir et réchauffer nos corps, pour les besoins de la terre. Cependant l’homme ne vivra pas de pain seulement (Mt 4 : 4) ‒ nous avons également besoin de la nourriture spirituelle que nous recevons dans notre église aujourd'hui.

Le Seigneur dit que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle (Mt 16 : 18). Nous croyons que le chef de l’Église, le Christ, est avec nous, et qu’Il est invincible à toutes les ruses de ce monde pécheur, quelles que soient les intrigues du diable. Celui-ci fait tout pour éloigner les gens de la sainte Église, de l’unité en Christ, pour les faire quitter leur Berger qui donne sa vie pour ses brebis (Jn 10 : 11). Il nous conduit au Royaume des Cieux; personne ne nous arrêtera si nous suivons le Christ. Et Sa Très Sainte Mère, devant le Trône de Dieu, demande Sa miséricorde pour la race chrétienne.

Gloire à Dieu!

Archiprêtre André Léméchonok

Articles associés
Comment