La Vivifiante Croix est notre arme pour vaincre le péché

27 septembre 2021

Fete de l exaltation de la Sainte Croix

L’apôtre Paul a dit: ‟La parole de la croix est folie pour ceux qui perissent, mais à nous qui obtenons le salut elle est la puissance de Dieu” (1 Corinthiens 1 :18). Le Seigneur a gardé Sa Croix ensevelie jusqu’au quatrième siècle, lorsque la pieuse impératrice Hélène l’a trouvée à Jérusalem, sur le site d’un temple païen. C’est quand la persécution a finalement pris fin, quand le peuple a cru en la vérité de la parole de Dieu, que le Seigneur a révélé Sa Croix. La Croix sur laquelle Il a été crucifié, a enduré la souffrance et la mort, a porté et a détruit tous nos péchés. Imaginez le nombre de personnes qui se trouvaient à Jérusalem et qui ne pouvaient pas toutes venir à la Croix. Il a fallu l’élever pour que les gens aient pu au moins la voir! Voilà le nombre de personnes rassemblées à Jérusalem pour la fête de l’exaltation de la Croix.

La fête de l’exaltation de la Croix nous rappelle comment la venue du Christ dans le monde, Sa vie terrestre et Son sacrifice ont changé la vie de l’homme. L’homme de l’Ancien Testament ne pouvait pas se libérer de l’esclavage du péché, mais nous, nous pouvons en être libres. Pourquoi alors n’y arrivons-nous pas? La raison en est simple! Si nous priions, si toute notre vie appartenait au Christ, si nous Le suivions toujours, et pas seulement les mercredis et vendredis, et aussi les dimanches matin, nous surmonterions nos passions complètement avec Son aide. Si, en nous réveillant le matin, nous nous rappelons que nous sommes les enfants de Dieu, que nous sommes créés pour la vie éternelle en Christ, si nous passons la journée avec la prière, avec mépris pour nos sentiments pécheurs, alors nous serons capables de vaincre les passions, de repousser les assauts du diable donnés chaque seconde, de tous les côtés. Notre arme principale sur ce chemin est le signe de la croix.

Aujourd'hui, beaucoup de gens sont indifférents à Dieu. On vit sans Lui, et ensuite on demande: ‟Pourquoi Dieu m'a-t-Il puni ainsi, pourquoi ne m'aime-t-Il pas?” Notre attitude envers Dieu est consumériste, nous Lui demandons toujours quelque chose, parfois même nous Le remercions! Cependant nous devons tout d’abord aimer Dieu.

Dieu est monté sur la Croix pour nous, mais que pouvons-nous faire pour Lui? Nous pouvons nous réjouir en Dieu comme un bébé se réjouit quand il voit sa mère. Il a besoin de sa mère non seulement parce qu’elle le nourrir, mais parce qu’il l’aime! De la même manière, nous pouvons aimer Dieu. Mais nous ne voulons pas. C’est qu’il y a une chose que nous avons perdue, c’est notre côté enfantin, un don de tous les bébés. Une deuxième fois, ce cadeau nous a été fait alors que nous traversions notre adolescence tumultueuse. Finalement, nous avons retrouvé la foi, nous sommes venus à Dieu. Le Seigneur nous a certainement donné cette joie d’enfant cette fois aussi, mais nous l’avons perdue à nouveau! Il était plus important pour nous de réaliser qui nous étions vraiment, quelle était notre place dans la communauté et à quel point notre parole y était importante. En outre, nous avons commencé à sermonner − non pas à porter la lumière de l'Évangile, mais à faire des leçons!

Le Seigneur entre à nouveau dans notre cœur − accueillez-Le! Il monte au Golgotha et après avoir souffert pour nous, Il revient. Que le Christ soit toujours avec nous! Nous vénérons la Sainte et Vivifiante Croix, nous rendons gloire à Dieu et demandons: ‟Seigneur, donne-nous cette foi, cette simplicité, cette nature d’enfant que nous avions au tout début, quand Tu es entré dans notre cœur! Renouvelle notre cœur, fais de nous des participants à la vie éternelle! La vie dont Tu as dit qu’elle est comme un grain qui devient un arbre, comme le levain qui fait lever toute la pâte; la vie qui commence ici, sur la terre, dans notre cœur, et qui continue dans l’éternité, dans le Royaume des Cieux que nous aspirons à retrouver. Amen!”

Archiprêtre André Efanov

Articles associés
Comment