Le chemin de l'ascension spirituelle

15 avril 2022

sermon du dimanche des rameaux

Un autre dimanche. Une autre liturgie de Basile le Grand. Nous avons consacré quelques heures à l'éternité. Nous avons un critère pour tout: cela me rapprochera-t-il de Dieu ou non? Alors notre vie est remplie d'Esprit et de sens. Nous réalisons quels doivent être nos buts et comment nous devons agir. En nous efforçant de donner un sens spirituel à nos vies, nous devenons l'armée du Christ. Dans quelle mesure avons-nous réussi? Peut-être que nous avons encore un long chemin à faire, ou que nous ne sommes pas du tout des guerriers. Mais si nous déposons les armes, le monde périra. Si nous décidons que l'ennemi est plus fort et qu'il est impossible de le vaincre, non seulement nous et nos proches, mais le monde entier périra!

Dans l'Eucharistie, Dieu permet aux gens d'être non seulement témoins, mais participants du plus grand événement : nous recevons le Corps et le Sang du Christ. C'est un miracle et c'est la vérité, mais pour y croire, nous devons fortifier notre homme intérieur. Il s'agit de ne plus raisonner en catégories temporelles, mais de viser l'éternel, de chercher le Royaume des Cieux en nous.

Regardez ce qui se passe. Nous disons : ‟Élevons nos coeurs”. On nous répond: "Mais il n'y a rien là-haut que l’espace vide". Et voici que les gens souffrent. Ils souffrent des prix élevés. Ils ont peur de la crise, des frigos vides. Cependant ils ne voient pas la raison principale des problèmes: l’attachement du monde à l’argent, la vie sans Dieu. Ce monde s'effondre sous nos yeux, car il n'est plus capable d'exister. Après tout, si les gens abandonnent Dieu, vous savez qui Le remplacera.

Saint Jean Climaque que nous avons récemment commémoré, nous montre le chemin du salut. Il nous appelle à monter l'échelle qui mène à Dieu. Il n’y a que trente marches, mais l’ascension n'est pas facile, et beaucoup tombent. Cependant, même si nous tombons, nous devons nous relever et recommencer. Notre premier pas consiste à rompre avec notre dépendance aux biens temporels de ce monde.

Aujourd'hui, nous avons fait la chose la plus importante. Nous avons accepté Dieu et en Lui nous avons trouvé l'unité spirituelle. Il nous faut maintenant devenir raisonnables du point de vue de l’éternité, c'est-à-dire connaître la mesure en toutes choses. Par exemple, certaines personnes passent des heures devant le miroir à se maquiller. Mais Dieu a créé l'homme beau! L'homme a perdu la beauté quand il a péché. La beauté, c’est donc la lumière et la pureté intérieures.

On peux vivre de manière à ne pas avoir faim, mais à ne pas trop manger non plus, de manière à avoir tout ce dont on a besoin sans être dans le luxe. Il faut avoir une mesure en toutes choses, s’il s’agit du jeûne, de la prière, du travail ou du repos. Nos capacités ne sont pas les mêmes; certains peuvent faire plus que d'autres ‒ nous ne devons jamais comparer ni condamner.

Aide chacun, Seigneur, à atteindre la Résurrection Lumineuse du Christ!

Par l’archiprêtre André Léméchonok

Vues: 76
Ratings: 0/5
Votes: 0
Articles associés
Comment