L'essentiel est que le Christ soit né en nous

6 janvier 2022

noel sermon
Saint Athanase le Grand disait que, puisque les hommes, se détournant des réalités éternelles, se portaient vers les choses créées, et que leurs sens étaient entièrement concentrés sur les choses matérielles, le Verbe de Dieu a assumé le corps, afin que ceux qui cherchaient Dieu dans les choses sensibles puissent appréhender le Père par les œuvres que Lui, le Verbe de Dieu, a faites dans le corps.

Il avait à attirer l'attention des Juifs perdus dans les rituels. Ils avaient un temple magnifique, ils avaient des prêtres, ils avaient une loi, mais leurs cœurs s'étaient détournés du Dieu invisible. Il a fallu l'incarnation du Christ non seulement pour vaincre la mort et le péché, mais aussi pour restaurer le vrai culte. Par Ses miracles, par Son pouvoir sur les démons, sur les éléments, le Seigneur les a rassurés qu'Il était le Fils de Dieu.

Aujourd'hui, c'est comme si nous étions à nouveau à l’époque d’avant la Nativité, car la société actuelle s’est à nouveau embourbée dans les choses matérielles. Même nous, chrétiens, vivons souvent davantage par le rituel et sommes moins conscients de notre état intérieur, de l'état de notre cœur. Le monde a de nouveau besoin de l'incarnation du Christ, et le Seigneur viendra, mais ce sera pour le jugement. Il se montrera dans Sa gloire, comme le disent les Écritures. Il viendra comme l'éclair qui jaillit du levant et illumine tout jusqu'au couchant (Matthieu 24:27).

Si pour le monde séculier le Christ est une idée ancienne, et que ce monde a besoin qu'on lui rappelle le Christ par des miracles, par des guérisons, alors pour nous, chrétiens, le Christ est toujours présent dans l'Église. Devant les Saintes Portes, attendant les Saints Dons, nous sommes comme les Mages, qui sommes venus apporter nos dons de foi, d'espérance et d'amour à l'Enfant Jésus.

Le Christ Lui-même dit dans l'Apocalypse qu’Il est l'étoile brillante du matin (Apocalypse 22:16). Selon le saint apôtre Pierre, le Christ est l’étoile du matin qui doit se lèver dans nos cœurs (cf 2 Pierre 1:19). Si l'étoile ne s'illumine pas de l'union avec le Christ, cela signifie que notre cœur est impur, car même l'étoile matérielle ne peut pas briller pour nous à travers les nuages ​​– ainsi le cœur, dans lequel les passions demeurent, ne peut pas être éclairé par la lumière du Christ.

La Mère de Dieu a quitté la ville où elle n'a pas eu de place, pour donner naissance au Christ dans une grotte. La ville est le symbole des passions, un lieu de nombreux soucis et de vanités. Tout comme la Vierge quitte la ville, nous devons aussi nous éloigner des passions de ce monde, de sa vanité et des nombreux soucis qui dévorent nos âmes.

Si, pour nous, Noël se résume à une table de fête et des sapins à la maison et dans l'église, si la neige c’est tout ce que nous associons à Noël, alors nous sommes les plus malheureux de tous. Tout d'abord, le Christ doit naître dans notre coeur, alors la lumière de cette naissance remplira la célébration de joie et de sens.

Hiéromoine Dimitri (Volkov)

Source: optina.ru

Vues: 397
Ratings: 0/5
Votes: 0
Articles associés
Comment