L’intercession de la Mère de Dieu est la joie de tous les affligés

13 novembre 2021

Cyrille, patriarche de Moscou et de toute la Russie

Aujourd’hui nous vénérons l’icône de la Mère de Dieu Joie de tous les affligés. Pourquoi sommes-nous si nombreux? Pourquoi des milliers de fidèles de l’Église russe glorifient aujourd’hui le nom de la Mère de Dieu? C’est que la Reine du Ciel nous aide lorsque le chagrin dépasse notre capacité à y résister. Elle nous réconforte face aux circonstances désastreuses qui nous menacent et qui sont destructives pour la cause que nous servons. Nous nous adressons à Elle lorsque, atteints de graves maladies, nous réalisons que les médecins ni les médicaments ne peuvent nous aider. Nous croyons en son intercession lorsque les conflits détruisent le tissu des relations humaines, et nous constatons que nos efforts ne suffisent pas à réconcilier les gens, ce qui est particulièrement grave dans la famille. Ainsi, quand du fond de nos souffrances nous faisons appel à la Reine du Ciel, Elle nous entend.

Enfin, chacun de nous, tôt ou tard, devra faire face à la mort. Peu importe le nombre de personnes qui entourent le mourant, peu importe qu’il soit célèbre ou aimé par sa famille, le moment où la mort approche est toujours celui de la plus profonde solitude. Un auteur a comparé ce moment à la situation d’une personne qui est dans un tramway, avec d’autres gens, et soudain, ceux-ci se mettent à quitter le tramway et cette personne se retrouve seule. Il n’y a pas de conducteur, pas d’autres passagers ‒ on est seul, et le tramway prend de la vitesse. On ne peut partager le moment de sa mort avec personne. Personne sauf la Mère de Dieu, qui est aussi notre mère. Elle est avec nous dans les plus grands chagrins, quand nos forces ne suffisent pas pour faire face aux tâches qui nous attendent, pour surmonter les maladies physiques et spirituelles, pour réparer les relations, et quand, dans une solitude totale, nous nous approchons de la mort.

Ce n’est pas un hasard qu’on a appelé cette icône la Joie de tous les affligés, car la Reine du Ciel a reçu de Dieu le don d’être la Mère de l’Église et de tous les croyants et, grâce à son amour maternel, Elle peut être avec nous dans les circonstances les plus difficiles, si nous le désirons. Si nous attirons son amour et son attention sur nous par notre prière fervente et notre foi, Elle est avec nous. Personne ne vient puiser de l’eau dans un puits asséché. De même, qui prirait Dieu et Sa Très Sainte Mère, si on ne recevait jamais de réponse à sa prière? Une personne qui a demandé en vain de l’aide à un certain supérieur ne s’adressera plus jamais à lui. Nous nous adressons à Dieu et à la Reine du Ciel justement parce qu’Elle entend nos prières et que le Seigneur nous accorde Sa miséricorde. Toute la vie religieuse est basée sur cela.

Aujourd’hui, on essaie de détruire la foi en Dieu d’une manière plus habile et séduisante qu’auparavant, mais nous savons qu’on n’y réussira jamais. Certains seront tentés et s’engageront sur la voie de la satisfaction des nombreux désirs de leur chair qui éloignent tellement l’homme de Dieu. Mais beaucoup diront: ‟Non, je sais que Dieu m’entend et que la Reine du Ciel m’aide dans ma vie”. Et surtout ce seront ceux qui viendront vers l’icône de la Mère de Dieu Joie de tous les affligés dans des moments d’épreuves particulières, et quand ils recevront une aide miraculeuse, les tentations du monde n’y pourront rien! Une personne devient croyante parce que son expérience s’unie à sa foi. Ce n’est plus seulement la foi, mais la connaissance que Dieu est présent dans nos vies. La Protection de la Mère de Dieu n’est pas une métaphore, c’est une puissance réelle qui protège l’homme.

Je voudrais souhaiter à tous que la Mère de Dieu soit à nos côtés et que nous ayons la force intérieure de prier, d’établir ce lien par lequel l’aide est apportée d’en haut. Que la Reine du Ciel protège notre ville, notre Église et fortifie chacun de nous dans la foi, la piété et l’espérance de sa maternelle intercession auprès de Dieu. Amen.

Cyrille, patriarche de Moscou et de toute la Russie

Articles associés
Comment