Notre amour nous justifiera au Jugement dernier

2 mars 2022

Notre amour nous justifiera au Jugement dernier

Il ne reste que quelques jours avant le Carême. L'Église nous rappelle que la qualité de notre vie et notre capacité à vivre dans l'éternité avec Dieu seront testées lors du Jugement dernier. C'est effrayant parce que nous allons apprendre la vérité, et nous avons souvent envie de la fuir de peur que nous ne puissions pas la supporter.

La crainte du jugement de Dieu nous aide à mener notre combat intérieur contre nous-mêmes, contre le péché et le monde. Un jour, nous nous trouverons devant Dieu. Celui qui a vécu toute sa vie avec Lui, qui L'a cherché dans chaque personne et chaque événement, gagnera. Celui qui n’a pas voulu connaître Dieu, mais qui, au contraire, voulait vivre une vie satisfaite et paisible, ne servant que lui-même et pas les autres – la situation sera pénible pour lui. Le père Sophrony (Sakharov) a dit: ‟Ma sœur, mon frère, ils sont ma vie”. C’est de mon attitude envers mon prochain que dépend si je vais m’approcher de Dieu ou submerger dans les ténèbres du péché.

Dieu n'a pas créé l'homme pour Sodome et Gomorrhe ni pour que nous nous séparions les uns des autres. Il nous a créés pour que nous soyons en unité avec Lui et entre nous. Dieu nous conduit dans le Royaume des Cieux où il n'y aura pas de séparation. Il y aura l'Amour vers lequel nous sommes en route.

Nous avons accumulé beaucoup de futilités dans nos cœurs, beaucoup de saletés dont nous devons nous débarrasser. Nous vivons dans un monde où tout est acheté et vendu. À l'extérieur, cette vie semble bonne: nous n’avons pas faim, nous sommes bien habillés et partons en vacances. Ce qui manque à ce monde ce sont la foi et l’amour.

Il nous est difficile de surmonter notre péché et notre égoïsme: notre vieil homme doit mourir, mais nous le plaignons et le protégeons de toutes les manières possibles. Tout en moi est péché. Mais ce qui est impossible à l'homme est possible à Dieu. C’est pour notre victoire que le Christ est venu à nous et a fondé l'Église.

Nous ne sommes pas la majorité, mais le Christ est avec nous. Ne crains point, petit troupeau (Luc 12:32). Nous gardons la foi, nous regardons le monde avec des yeux bienveillants, nous faisons bien notre travail, nous réconfortons nos prochains, nous essayons de les aider – nous répandons de la lumière autour de nous! Si nous avons la paix en nous-mêmes, des milliers de personnes autour de nous seront sauvées. Nous sortirons donc victorieux de notre combat. Cette victoire doit se produire dans nos cœurs et nos esprits, dans nos foyers, au travail. Dieu est avec nous.

Nous ne connaissons pas le jour du Jugement dernier, mais il se produit déjà dans nos vies. Nous devons donc réfléchir à nos actions, nos paroles et nos pensées, nous en sommes responsables. Dieu nous dira: "Je vous ai donné Mon Corps et Mon Sang. Vous avez reçu la plénitude de Mon Amour. À quoi l'avez-vous depensé?"

Nous devrions y penser, pas pour nous décourager, mais pour essayer de refaire notre vie. Dimanche soir, nous nous réunirons pour demander pardon les uns aux autres, et une nouvelle période commencera dans la vie d'église et dans notre vie quotidienne. Le Carême viendra pour nous donner l’opportunité de changer notre vie, de devenir plus purs, de faire place à l’amour dans nos relations.

Archiprêtre André Léméchonok

Vues: 142
Ratings: 0/5
Votes: 0
Articles associés
Comment