Pâques, c’est la joie de la vie éternelle

27 avril 2022

Les défis et les joies des semaines de Carême

Par miracle, nous sommes arrivés à Pâques. Nous serons maintenant sous la bénédiction particulière de Dieu. Les chrétiens sont le nouvel Israël, qui va vers la terre promise, mais pas vers la Jérusalem terrestre, mais vers la Jérusalem céleste. Il faut avancer et ne jamais nous arrêter. N'ayez pas peur, Dieu est avec nous.

Au milieu de la folie du monde d'aujourd'hui, le chemin nous est ouvert. Le Christ Lui-même en a parlé: Je suis le chemin, et la vérité, et la vie (Jean 14 : 6). Nous avons le Christ, qui nous conduit à une vie nouvelle − sans péché, sans maladie et sans chagrin. Nous avons toute la vie devant nous. Ici, nous ne faisons qu'apprendre.

Nous n'avons pas d'illusions sur nous-mêmes. Nous savons que le péché vit en nous et que si la grâce de Dieu nous quitte, nous pouvons faire des choses terribles. Dégradé au jugement de Dieu et à celui des hommes, qui me relèvera de ma chute? dit saint Syméon Métaphraste. Ses paroles ne sont pas seulement une allégorie. C'est ce qu'il a vu en lui-même.

Nous n’avons pas non plus d'illusions sur ce monde. Ici nous ne trouverons pas la vérité. Une chose est vraie: celui qui aime davantage, s'humilie davantage. C’est difficile, mais je puis toutes choses en Christ qui me fortifie (Philippiens 4 :13).

Nous sommes peut-être de mauvais élèves, mais nous avons un très bon Maître qui nous pardonne. Nous nous rencontrerons sûrement dans le Royaume des cieux. Il ne peut en être autrement: avec l’amour que Dieu nous donne nous n'avons pas le droit d'aller ailleurs que dans Son Royaume. Alors réjouissons-nous, sourions et embrassons les autres.

Il faut faire preuve de modération en tout pour rester éveillé et garder la vivacité d'esprit. Voici une excellente définition de la modération dans la nourriture de saint Silouane: manger suffisamment pour pouvoir prier après le repas. Chacun a sa mesure, mais le diable essaie de nous en priver.

C'est un plaisir de vous regarder, vous êtes si beaux. Parfois, nous ne remarquons pas la beauté des gens, surtout lorsque nous sommes d'humeur maussade. Par contre, quand la paix et l'amour règnent dans nos âmes, nous voyons Dieu dans chaque personne. Essayons de le faire, c'est très important. Quel est le but de notre vie? Apprendre à aimer. C'est très difficile. L'égoïsme nous empêche d'aimer quelqu'un d'autre que nous-mêmes. Il faut détruire cet orgueil diabolique et vivre selon de nouvelles règles.

Avec l'aide de Dieu, sous la protection de la Sainte Église, nous devenons un peuple nouveau et allons vers la Jérusalem céleste. Pendant ces jours de Fête, chaque service nous rapproche du Ciel.

Le Christ est Ressuscité !

Par l’archiprêtre André Léméchonok

 
Vues: 186
Ratings: 5/5
Votes: 1
Articles associés
Comment