Paroles sur l’exploit des martyrs de la famille impériale

20 juillet 2021

Metropolitan Veniamin

L’humanité contemporaine ne comprend pas encore pleinement l’exploit des saints martyrs de la famille impériale russe. Nombreux sont ceux qui ne peuvent pas expliquer pourquoi le tsar Nicolas avait agi d’une manière et non pas d’une autre. On peut comprendre ses actions seulement du point de vue de l’Évangile. L’empereur cherchait à agir selon les préceptes évangéliques, mais les gens qui ne savent pas l’Évangile ou qui le lisent seulement à la lettre, lui reprochaient l’absence de volonté et la faiblesse et que de ce fait, il n’a pas gardé la Russie. C’est une grande erreur.

La Russie se dirigeait vers l’effondrement parce que les gens n’avaient pas profondément dans leurs cœurs les préceptes évangéliques. Oui, on enseignait la catéchèse dans les écoles, l’orthodoxie, tout comme beaucoup de moments de la vie d’église et de la vie spirituelle, était en vue. Pourtant, un des ascètes de la fin du XIXe – début du XXe siècle, hiéromartyr Ioann Vostorgov disait qu’une situation terrible approchait de la Russie parce qu’il y avait peu de foi, mais beaucoup de sectes et d’ivrog,nerie. Les offices étaient célébrés à la hâte et que la colère Divine avançait. Il a été ainsi.

La famille royale n’en était pas la cause, comme on le dit souvent. La cause était telle que la société n’a pas été affermie suffisamment dans l’Évangile. Cela concernait surtout la haute société qui passait le temps à des bals et des divertissements. L’empereur aimait visiter les églises et les monastères, il contribuait beaucoup à la glorification de Saint Séraphin de Sarov et il y a réussi. Pour les représentants de la haute société tout cela a été étranger et incompréhensible. Ils voulaient quelque chose d’autre, quelque chose de grand.

L’empereur faisait ce qui dépendait de lui et à un moment, lorsqu’il a vu que ses actions pouvaient aboutir à de nombreuses victimes dans le peuple, il a cédé. Il y a cependant des passages obscurs sur cette page de l’histoire: avait-elle été signée l’abdication par le tsar ou non? Avait-elle été composée par d’autres personnes qui après l’ont attribuée à Nicolas II? L’abondance de passages obscurs n’est pas étonnant, car le mal se cache tout le temps et il lui est propre de déformer l’état réel des choses afin d’avoir l’aspect plus attirant.

L’histoire a la propriété de se répéter quelque temps après. Il est important que par la prière, par la recherche de la volonté Divine nous trouvions ce qui est nécessaire et utile pour nous et pour notre patrie. Saints martyrs de la famille impériale, priez Dieu pour nous!

Métropolite Benjamin

Articles associés
Comment