Que les saints nous inspirent dans notre progression vers la sainteté

5 juillet 2021

sermon sur tous saints day

Le dimanche de tous les saints. Nous commémorons la mémoire de ceux qui ont vécu dans l’unité avec Dieu, ont résisté aux tentations de la chair et ont vaincu ce monde. Ils sont maintenant dans l’unité parce que le Christ réunit les gens dans l’unité de la foi et de l’amour.

Les saints sont pour nous un exemple à suivre. Chaque croyant a son saint patron qu’il ne voit pas avec les yeux mais avec lequel, par la foi, il a un lien spirituel. Nos saints patrons nous aident sur le chemin de notre vie et nous guident vers le salut. Ils apportent nos besoins et nos demandes à Dieu, c’est très humble.

Les gens peuvent dire: «Pourquoi demander de l’aide des saints? Ne pouvons-nous pas nous-mêmes nous adresser directement au Seigneur?» Bien sûr, nous pouvons nous adresser au Seigneur nous-mêmes. Nous avons quoi demander, de quoi nous repentir, il y a aussi ce que nous devons changer dans notre vie. Cependant, quand nous disons: «Saint Nicolas, prie Dieu pour nous!», nous savons qu’il priera. Lorsque nous nous adressons aux saints, lorsque nous vénérons leurs reliques, nous savons qu’ils sont maintenant auprès du trône du Seigneur et qu’ils intercèdent pour nous. Nous bénéficions de leur intercession parce que leurs prières sont puissantes.

Nous prions le Seigneur de nous donner la force d’être Ses bons serviteurs. On peut servir Dieu de manières différentes, que ce soit dans des affaires de la famille ou dans d’autres affaires et occupations de notre vie. Pour le chrétien, tout cela est le service de Dieu. Toute la vie est le service de Dieu. Dans toutes les circonstances de leur vie les gens peuvent manifester leur foi et humilité. Nous savons la vie de saint Jean le Russe qui, lors d’une bataille, avait été capturé. Il a vécu en captivité et, en accomplissant les tâches dont il était chargé, il servait Dieu. Son maître a vu tout cela. Ainsi, sa vie a été agréable à Dieu, tout comme de beaucoup d’autres gens qui, dans toutes les circonstances de leur vie, agissaient avec foi et humilité.

Il en est de même pour beaucoup de gens. Peut-être qu’il y a également parmi nous des personnes saintes, mais que leur sainteté sera découverte après. Nous nous souviendrons d’avoir été à côté d’eux. Ils ne se sont pas distingués des autres, ils n’avaient pas une haute opinion d’eux-mêmes, ils ont accepté avec gratitude toutes les choses qui leur étaient arrivées dans leur vie. On ne les a jamais entendu hausser la voix ou dire un mot de mécontentement. Ces gens portaient leur croix avec beaucoup de patience. Tout cela passait inaperçu pour le monde mais c’est le Christ qui voyait leurs vertus. Le livre bien connu, intitulé «Les saints de tous les jours», parle de personnes qui sont sur la voie de la sainteté, mais qui n’y sont peut-être pas encore tout à fait.

Nous avons tous la possibilité de devenir saints à force de vouloir et de faire nos efforts. Malheureusement, beaucoup de monde ne s’en rend pas compte et suit des plans de vie différents. Il y en a ceux qui veulent devenir des vedettes de cinéma, des politiciens ou être riches. Mais il y a aussi entre nous ceux qui cherchent la sainteté et demandent l’aide du Seigneur. Leur souhait est agréable à Dieu, mais il y aura beaucoup de choses à faire, d’obstacles à surmonter et il faudra changer la vie à bien des égards. Espérons qu’aucun d’entre nous ne sera découragé ou tenté de faire marche arrière.

Remecions Dieu et inspirons-nous du fait que nous sommes membres de la même l’Église que les saints. Nous sommes dans l’Église terrestre et nous luttons contre le péché. Les saints sont dans l’Église céleste, triomphante, et nous nous réunissons pendant la célébration des offices Divins, les saints et les anges se joignant à nos chants. À l’église, les icônes représentent les saints avec une simplicité remarquable, conformément à la tradition orthodoxe. Nos églises conservent les reliques des saints. Notre lien avec les saints est très grand, c’est une unité et le Seigneur nous réunit à l’Église.

Notre vie sur terre nous conduit vers la tombe, «car tu es poussière et tu retourneras à la poussière». Mais le Seigneur est venu en ce monde pour nous sauver de la mort et nous donner la vie éternelle. Ainsi, nous disons ces paroles du psaume: «Je ne mourrai pas mais je vivrai, et je proclamerai les oeuvres du Seigneur».

Bonne fête, chers frères et sœurs!

Archiprêtre André Léméchonok

Articles associés
Comment