Saint Joasaph de Belgorod

22 décembre 2021

Saint Joasaph de Belgorod

Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ (1 Corinthiens 11 :1), – par ces paroles le saint apôtre Paul nous appelle à grandir spirituellement en apprenant de ceux qui nous ont précédés. Saint Joasaph, l’évêque de Belgorod, dont nous célébrons la mémoire le 23 décembre, est considéré par beaucoup comme le russe saint Nicolas de Myre. Il a vécu au XVIIIe siècle, mais il nous enseigne toujours la véritable vénération des saints qui consiste à suivre leur exemple en servant Dieu, en cultivant son âme et en s’exerçant aux vertus.

Comme saint Nicolas, saint Joasaph aidait secrètement ceux qui en avaient besoin. Il préparait des cadeaux pour les familles pauvres et envoyait son serviteur les livrer la nuit. Une fois, le serviteur étant malade, l’évêque est allé lui-même, en vêtements pauvres, livrer des sacs de cadeaux, la nuit, pour ne pas impliquer un tiers dans ses bonnes oeuvres. Quand le saint retournait dans ses appartements, le gardien l’a remarqué et arrêté. Il l’a pris pour un voleur et l’a frappé avec son bâton. Mais quand il a vu le visage du saint, il a reculé de peur. L’évêque s’est retiré dans sa chambre. Le lendemain matin, le gardien est venu voir le saint, s’attendant à être puni, mais il est reparti récompensé pour sa vigilance.

Saint Nicolas était un infatigable défenseur de la foi, s’opposant aux fausses doctrines. De même, saint Joasaph n’a pas ménagé ses efforts pour promouvoir la piété et la pureté. Il se rendait dans les églises et les villages les plus reculés et tenait des discussions éducatives avec la population.

Un jour, saint Joasaph a eu la vision d’une icône rayonnante de la Vierge Marie se trouvant dans le coin d’une église inconnue, dans un tas de déchets. Il a découvert l’icône dans l’église de la Résurrection à Izyum, dans la province de Kharkov. Elle servait de cloison, derrière laquelle on versait le charbon de l’encensoir. C’est ainsi qu’a été trouvée l’icône de la Mère de Dieu Peschanskaya, à laquelle de nombreux miracles sont associés.

Tout comme saint Nicolas, qui est un modèle de foi, un exemple de douceur (tropaire), l’évêque Joasaph est devenu un exemple de ces vertus, montrant comment l’humilité permet d’atteindre des objectifs sans offenser les autres, apportant la joie, la paix et tranquillité au cœur.

Les saints incarnent dans leur vie l’Évangile du Seigneur Jésus-Christ. Saint Joasaph de Belgorod est un exemple d’assimilation au Christ dont chacun de nous a besoin.

Vues: 246
Ratings: 0/5
Votes: 0
Articles associés
Comment