Sur la sagesse du non-jugement

19 juillet 2021

Sur la sagesse du non jugement

Il y a des gens que j’ai essayé d’aider, pendant des années. Un homme a accepté cette aide pendant une vingtaine d’années, puis il a dit: ‟C’est un vaurien”. Bien dit, je ne discute pas. Mais, vous savez, je me disais: tu t’es tant soucié de cette personne, et lui, il n’a pas hésité de t’appeler un varien. Au lieu de cela, il faut avoir assez d’humilité pour dire ‟Oui, merci, tu m’as dit la vérité, j,ai oublié qui j’étais”. Et si je le dis sincèrement, c’est une victoire. Une victoire spirituelle.

Mais d’habitude, nous sommes offensés: ‟Observe-toi toi-même!” C’est pourquoi je dis: il vaut mieux ne faire de remarque à personne, car si vous voulez avoir des ennemis, commencez à faire des remarques aux gens. Ils ne sont pas prêts à accepter la critique.

Il en va de même dans la famille. Nous ne sommes pas prêts à entendre la vérité sur nous-mêmes. Et si une personne n’est pas prête, et que je lui dis toute la vérité, il n’y aura que du ressentiment. Cette vérité ne servira à rien. Un chrétien doit être intelligent, il doit raisonner. Il peut voir son prochain dans un état troublé; cependant, même les évêques sont aussi des hommes pécheurs. Si une personne ne vit pas de l’Esprit Saint, si ses paroles ne sont pas inspirées par Dieu, c'est une maladie; on ne juge pas cette personne, on la plaint, on commence à l’aimer encore plus.

Pendant des disaines d’années en prison, les résidents de notre Centre d’hébergement ont entendu dire qu’ils étaient des vauriens complets et incorrigibles. Ils y sont déjà habitués, mais quand on leur dit: ‟Tu es bon, tu es une personne noble et belle”, ils commencent à changer.

L’apôtre Paul nous dit: ‟Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous?” (1 Corinthiens 3 : 16). Imaginez-vous? ‟Moi? Le temple? Pas question! Et si quand même je suis le temple? Et si le Saint-Esprit habite en moi? Et si je peux vivre sans cette saleté qui, malheureusement, s’accumule si vite et encombre mon âme immortelle?”

Si je deviens saint et que j’entre dans le Royaume des Cieux, que ferai-je là-bas? Je dis à nos frères du centre d’hébergement: ‟Vous devez arrêter de fumer, il n’y aura pas de cigarettes là-bas”, puisqu’ils meurent sans cigarettes. Tout est si simple, tout est clair avec Dieu. Si vous vivez vraiment votre vie avec Dieu maintenant, vous entrerez dans le Royaume des Cieux. Ne réprimandez pas vos proches. Il arrive qu’on dise aux enfants: ‟Nous avons honte de t’avoir élevé”. C’est horrible et insensé. Ne dites jamais cela de peur de leur infliger un ressentiment à vie, de peur qu’ils n’entrent dans l’éternité avec lui.

Archiprêtre André Léméchonok

Articles associés
Comment