Un mot à ceux qui souffrent de la solitude

8 juin 2021

souffrir de solitude

Nous avons reçu une question des lecteurs de notre site web, qui inquiète sans doute beaucoup de gens dans le monde moderne: quels conseils y a-t-il pour une personne souffrant de sa solitude? Nous avons posé cette question à un des prêtres du monastère Sainte-Elisabeth, le père Serge Nezhbort.

La question est très compliquée. Le sentiment de solitude est particulièrement fort dans les moments de séparation et de perte, dans les recherches longues et infructueuses de l'âme sœur et du partenaire de vie. Nous pouvons nous sentir seuls lorsque nous voulons être compris, mais que nous constatons ne pas être entendus. La solitude est différente pour chacun. Et c'est peut-être pour cela qu’il n’existe pas de conseils universels.

Par exemple, on nous dit souvent: si vous n'êtes pas satisfait de votre vie, aidez-vous vous-même! Vous vous sentez seul? Passez du temps avec des amis. Trouvez une activité qui vous gardera engagé. Mettez-vous au travail. Cependant, toutes les fêtes se terminent, les amis rentrent chez eux et tout travail nécessite du repos. Et la solitude revient avec l’insomnie, les larmes, le sentiment de malheur.

Quelqu'un a dit que si nous ne pouvons pas changer notre situation, il faudrait la repenser. C’est justement là l’essence de l'attitude chrétienne face à la solitude. Un chrétien considère les événements de sa vie non comme un accident, mais comme faisant partie du plan de Dieu pour lui. Son plan n'est pas de nous punir pour quoi que ce soit: Dieu ne punit jamais personne. Il ne s’agit pas non plus de nous faire souffrir pour la souffrance elle-même: Dieu nous aime. Mais c’est qu’Il nous aide à purifier et à fortifier nos âmes, et nous apprend à voir les biens éternels et à connaître leur prix. Par exemple, nous faisons l'expérience de la séparation afin d'apprendre à valoriser les relations. Nous éprouvons de la douleur et en apprenons à avoir de la compassion pour les autres. Lorsque nos valeurs et idéaux de vie s’effondrent, nous en acquérons souvent de nouveaux, plus corrects et plus durables.

Comment pouvons-nous croire que les épreuves qui nous sont envoyées sont vraiment pour notre bien, qu'elles sont une manifestation de l’amour de Dieu pour nous? Laissez-moi vous expliquer avec un exemple de ma propre vie. Il y a un chemin de terre qui mène à ma maison. Un jour, il a plu abondamment, et une énorme flaque d'eau s'est formée au milieu. J’ai arrêté ma voiture pour réfléchir: dois-je aller plus loin? Et si oui, de quel côté dois-je la contourner? J’ai pris à gauche, mais j’ai eu tort – la voiture est restée bloquée dans le bourbier. J’ai essayé de sortir la voiture par moi-même pendant un long moment, mais elle ne faisait que patiner dans la boue, j’ai donc dû appeler un tracteur. Quand tout a séché, les traces sont restées; d'autres ont commencé à rouler dessus. J'ai connu un échec, subi des dommages, mais j'ai ouvert la voie à d'autres personnes. Cela arrive souvent dans la vie. Nous endurons la douleur et la souffrance, mais notre expérience sert d'exemple aux autres et les inspire.

Et voici un autre exemple, tiré cette fois d'un film. Son héros vient de perdre sa femme bien-aimée. Son chagrin et sa solitude sont si grands que la vie commence à lui sembler une souffrance insensée. Il tente de se suicider mais n'y parvient pas. Une famille nombreuse s'installe près de lui, dont les membres sont constamment autour. La famille a beaucoup d'enfants et encore plus de problèmes. Il commence à les aider en surmontant ainsi sa solitude et reprend le goût de la vie.

Ces exemples nous disent une chose: la solitude, comme les autres épreuves de la vie, n'est jamais dénuée de sens, et tôt ou tard, Dieu nous le révèle. C'est dans ces moments-là que nous rencontrons Dieu − nous découvrons Sa volonté et trouvons le vrai bonheur. La rencontre avec Dieu est un événement clé dans toutes les péripéties de notre vie. Avec Lui, nous sommes capables de sortir de toute impasse.

Comment ne pas l'oublier alors que nous sommes dans l'état le plus dur et le plus douloureux? Dieu est miséricordieux et sage. La nature elle-même est organisée de manière que la nuit est suivie du jour, qu’après le mauvais temps vient le temps clair et chaud, que les jours gris et sombres de l'hiver sont remplacés par les couleurs et les parfums du printemps. Peut-être qu'aujourd'hui nous souffrons de solitude, mais un nouveau lever de soleil et un nouveau printemps suivront certainement.

Par Son sacrifice, Dieu a établi la sainteté humaine qui consiste à atteindre la plénitude de la vie avec Dieu. Par conséquent, même la solitude peut nous rapprocher de la sainteté si nous la vivons comme une chance donnée par Dieu de nous tourner vers Lui dans la prière et de restaurer notre unité avec Lui.

Articles associés
Comment