Vaincre les illusions de ce monde et naître pour la vie nouvelle

8 octobre 2021

Vaincre les illusions de ce monde et naître pour la vie nouvelle

Mon père spirituel, père Nicolas Gourianov a dit un jour cette parole: «Un homme se promène dans une forêt. Et voici que sans nécessité,par ennui, il arrache une feuille, casse une branche». Sans raison, parce que les mains lui démangent. Cependant, l’homme qui aime la beauté et tout ce qui est vivant, il ne rien arrachera, n’abimera et ne détruira.

Le monde a perdu sa beauté originelle après la chute et gît dans le mal. Tout comme l’homme qui marche sur la terre et laisse après lui les déserts. Dans ce monde il existe le principe: celui qui est plus fort, il a raison. Qu’est-ce qui le monde apprend à nos enfants? Si tu es fort, tu es un héros alors. Batstout le monde et tu es un champion. Et voici que ces lois sont devenues un modèle de la vie de l’humanité moderne.

Il y a autour de nous un monde visible et invisible. Pourtant, nous avons perdu le monde invisible, le monde spirituel, comme nous avons perdu la pureté du cœur. Au lieu de lui nous nous contentons d’illusions. Sans en nous détacher, nous suivons les nouvelles du monde entier. Il y a beaucoup de gens qui croient que la vie est meilleure et plus aisée quelque part ailleurs. Notre monde nous nourrit de divertissements et de plaisirs tout en créant en nous une illusion de bonheur. N’allons pasnous faire des illusions car elles sont fugitives. Elles se dissipent comme la fumée et laissent nos âmes malheureuses et insatisfaites.

Les illusions sont une arme de notre ennemi dans la lutte spirituelle. Il veut que chacun vive de lui-même,que les gens cessent de créer les familles, cessent d’aimer les uns les autres,que chacun vive pour son ventre et la concupiscence de sa chair.

Mais nous sommes venus à l’église. Et ce n’est pas pour calmer le système nerveux ou pour penser comment vivre ensuite. Nous y sommes venus pour naître à nouveau. Pour retrouver le monde spirituel invisible. Nous ne voyons pas maintenant que près de nous se trouvent nos anges. Nous savons cependant qu’ils sont là. Nous ne voyons pas les Saints de nos yeux, mais nous avons leurs icônes. Nous comprenons que l’église est remplie non seulement de gens, mais aussi d’anges et de Saints.

Pour pouvoir entrer dans la vie nouvelle, dans la vie spirituelle, nous devons ne pas pécher. Il est nécessaire de débarrasser l’esprit et le cœur de toute impureté. Pour ce faire, l’homme a soixante dix ans,quatre-vingts ans de sa vie. Quelqu’un vivra peut-être jusqu’à cent ans ou même jusqu’à cent vingt ans – gloire à Dieu. De toute façon ce ne sera pas plus. Et voici que pendant ce temps nous devons naître, nous élever et vaincre ce monde avec ses tentations, ses péchés et le mensonge.

Dans cette notre aspiration, nous sommes les gens très incommodes pour le monde. Parce que nous parlons non pas de quelques lois et changements terrestres, mais nous parlons de l’amour qui ferait tous égaux. Parce que notre Roi est le Christ. Parce qu’Il est toujours le même, hier, aujourd’hui et demain. Parce que nous Le suivons. Et même aujourd’hui, en célébrant la grande fête de l’Exaltation de la Sainte Croix, nous ne serons pas fatigués d’élever la croix malgré nos ennemis. Élevons-la avec nos cœurs, avec notre prière, avec notre amour de Dieu.

Chers amis! Tenez bon et rappelez-vous que le diable n’a aucun pouvoir sur nous. Chassez-le loin de vous et n’ayez pas peur. Ayez seulement peur d’offenser votre prochain parce que par notre prochain nous servons Dieu Lui-même. Restez attentifs intérieurement. «Ma sœur, mon frère – voici ma vie», voici une formule de notre vie. Rappelez-vous en.

Dieu vous aide.

Archiprêtre André Léméchonok

Articles associés
Comment