Vous serez saints, parce que Moi, Je suis saint

24 juin 2021

orthodoxe pretre belarus

Il n’y a pas de personne ou de circonstances qui nous plaisent absolument. Mais c’est seulement le cœur en paix qui nous donne la possibilité d’accepter les circonstances de la vie avec gratitude. Cela ne signifie pas que celles-ci nous sont favorables, mais cela signifie qu’elles nous sont utiles parce qu’il n’y a rien de ce qui se passe par hasard. Un nombre de hasards c’est une régularité.

Le Seigneur a un très grand objectif. Si nous voulons nous installer plus commodément, mieux dormir, mieux manger, parler à des gens intéressants, Dieu a un objectif plus difficile – Il veut que nous atteignions le Royaume des Cieux. Il nous arrive rarement de penser si ce que nous faisons en ce moment nous permet d’entrer dans ce Royaume. Ou bien si ce que nous pensons correspond à la volonté de Dieu. Ce que nous disons, n’est-ce pas un obstacle pour parler à Dieu?

Que les bonnes pensées ne nous quittent pas. Il faut se rendre compte que le chemin vers la sainteté sera difficile. Le Seigneur nous dit: ...vous serez saints, parce que Moi, Je suis saint (1 Pierre 1:16). Il faut commencer par quelque chose. D’abord, ne pas condamner, par exemple. Ensuite, apprendre à parler avec Dieu, à prier. Après, voir Dieu tel qu’Il est... Certes, c’est déjà une mesure très haute, mais c’est ça la sainteté dont le Seigneur nous parle.

Ce n’est pas le premier jour que nous sommes à l’église, ni la première année. Grand souhait que notre présence à l’église ne soit pas simplement une présence par le fait de venir, mais que ce soit notre croissance spirituelle, croissance intérieure. Pour que chaque jour, chaque minute apportent les fruits du repentir, de l’humilité, de la réflexion spirituelle. Pour que des circonstances extérieures ne soient pas ce vent qui agite les vagues faisant une écume. Pour que la profondeur soit stable malgré les vagues déferlées. Il doit y avoir un calme à l’intérieur, il doit y avoir une paix. C’est alors que la paix de Dieu ne nous quittera pas.

Remercions Dieu.

Prêtre Valéry Zakharov

Articles associés
Comment