Un péché en engendre un autre

18 février 2021

Un péché en engendre un autre

Si Adam avait dit au paradis : "Seigneur, pardonne-moi, insensé, je ne T'ai pas obéi", Dieu l’aurait pardonné, et l'humanité ne serait pas en exil, personne ne mourrait sur cette terre. Mais un péché en engendre un autre, le péché de désobéissance conduit Adam à accuser Dieu: Tu m'as donné cette femme. Sans ma femme, je n'aurais pas péché. Et la femme poursuit dans la même veine: Le serpent a murmuré à mon oreille si doucement, pourquoi l’as-Tu laissé venir ici?

Voyez-vous à quel point le péché est rusé? Si on ne l’arrête pas dans sa progression, une réaction en chaîne se produit et le péché affecte toute la personne.

J'ai une triste expérience. C'était il y a presque quarante ans. Pendant un certain temps j'ai vécu dans la grâce et j'ai vu Dieu dans les gens. C'était Son grand cadeau à mon âme pécheresse. Elle se réjouissait, dans chaque prêtre je voyais le Christ vivant. Et puis j'ai tout perdu. Ce que Dieu m'a donné, je me le suis approprié: je vois ce que les autres ne voient pas, ils sont aveugles!

Je chantais dans une chorale d'église, et lorsque les chanteurs se parlaient entre eux, distraits, je me disais: "Comment peuvent-ils parler à l'église pendant l’office?". Et je les blâmais. Mais lorsqu’on blâme son prochain, en s’appropriant les dons de Dieu, on perd le contact avec Dieu, et le péché entre dans le cœur. Et voilà qu’on ne voit plus qu’un homme pécheur dans le prêtre en qui on a vu le Christ. Un tel changement est meurtrier pour l'âme! Hier, tout était plein de grâce - mais aujourd'hui tout est dans le noir du péché. Un doute surgit: est-ce vrai ce que j'ai vu? C’est une propriété de notre nature, on oublie très vite tout, comme si cela ne s'était jamais passé.

Dieu nous aide, nous sauve, nous rend sages quand nous sommes insensés. Dieu nous purifie et nous sanctifie par son amour. Mais nous sommes si ingrats, si prompts à tout perdre et à tout oublier, que nous doutons de la vérité de ce que notre âme a vécu. Quelle est l’humilité de Dieu qui attend patiemment que nous nous réveillions, que nous ouvrions les yeux et que nous voyions qu'Il est proche, qu'Il nous aime et qu'Il attend notre repentance! Il nous aime et nous aimera dans tous nos états. Son amour suffit à sanctifier le pire des pécheurs.

Archiprêtre André Léméchonok

Articles associés
Comment