Il faut s’enrichir en Dieu

6 mai 2021

pretre andre lemeshonok

Il faut s’enrichir en Dieu. Il faut comprendre, raisonner, réfléchir et chercher la volonté de Dieu: où est-ce que je trouverai? où est-ce que je perdrai? qu’est-ce qui est bien pour moi et qu’est-ce qui est mauvais? C’est alors qu’il est nécessaire de réfléchir sur tout. Quelque chose me fait très mal, je veux beaucoup avoir pitié de moi-même, je veux montrer à tout le monde comment je vais mal. Mais peut-être que c’est l’amour du Christ et cet amour me dégrise et me préserve de quelques actions incorrectes, l’amour qui me donne la possibilité de faire un peu des efforts et de lutter contre la chair et le sang, contre mon péché? Peut-être c’est l’amour qui me prépare à ce que plus tard j’aurai encore plus mal, qu’il sera encore plus difficile de porter ma croix? Et lorsque le corps commencera à mourir et que j’aurai très mal, je ne me désespérerai pas, je ne perdrai pas l’espoir mais je me livrerai aux mains de Dieu. Et voici que maintenant nous devons nous préparer à cela.

Quels que soient les événements joyeux terrestres ou les fêtes qui nous attendent, nous devons tout de même penser à la vie éternelle, à la vie et à la mort, à la lutte contre la mort, à la victoire sur la mort parce que l’événement le plus important dans la vie du chrétien c’est la résurrection. Nous attendons la résurrection des morts et la vie du siècle à venir. Contaminés par le péché, qui est la mort, nous croyons en notre immortalité.

Peut-être que pendant notre vie terrestre nous avons vécu des minutes quand nous nous sommes détachés de tous les problèmes terrestres, avons fait confiance à Dieu, avons senti l’amour de Dieu dans le cœur et le cœur devenait sensible et affectueux. Chacun de nous peut compter ces moments de sa vie sur les doigts d’une main. C’est une expérience de notre vie future qui nous attend dans l’avenir. C’est une expérience dont nous avons besoin afin de pouvoir remporter la victoire sur notre mort personnelle. Si nous n’aurons pas cette expérience, si nous ne rencontrerons pas le Christ sur cette terre, nous ne Le rencontrerons jamais alors.

Le Christ est venu chez nous et nous appelle: Venez à Moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés... recevez Mes instructions, car Je suis doux et humble de cœur (Mat 11: 28, 29). Je pense que cela est accessible et est à la mesure des forces de tous ceux qui veulent vivre avec Dieu dans l’éternité, qui croit en sa résurrection.

Archiprêtre André Léméchonok

Articles associés
Comment